FOLLE HERBE


FOLLE HERBE

 

Ma voix n’était plus penchée qu’à sa parole prise je ne sais où

Quelque part

Entre deux

C’est toujours le même chemin qu’on aurait pas dû prendre dans lequel on s’avance

Mais rien d’une odeur n’ayant pas son grain de peau ne se tenait au pore d’une branche morte

Les fleurs bleues me poussent au taire fertile

N-L – 25/06/16

11 réflexions sur “FOLLE HERBE

  1. Une île sans il
    Rivage perdu
    D’un océan sauvage
    Une île sans il
    Fil ténu
    Avant le naufrage

    J'aime

  2. Ne serait-ce qu’en l’absence de tout poteau indicateur aucun parieur n’osa jouer une réponse. C’est bon de respirer dans la confiance !
    Merci leventquisouffle !

    J'aime

  3. Têtue comme un marre tôt la pluie s’entête à privé hier le gazon anglais…idiotie… Je demeure au coeur de la folle herbe.
    Merci beatricelise.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.