TOI EMOI


16 - 1

 

TOI EMOI

 

Le tant au poignet

frappe à la porte

c’est toi qui

je t’entends qui dis c’est moi

comme si ça pouvait être qui d’autre bordel ?

Dans la rue

la vie triée

cherche la pièce qui éclaire

à foutre dans le sombre puzzle

Y aura toujours un effroi dans le show

comme du chaud parce que t’es là

mon Moineau

Et que quitte à savoir qu’on mourira

on va d’abord vivre

cet amour si simple

qu’il fait pas de bruit

en passant d’une rive à l’autre

Niala-Loisobleu

3 Juin 2016

558651_311323272329846_342991880_n

 

4 réflexions sur “TOI EMOI

  1. « comme si ça pouvait être qui d’autre bordel ? » vous m’avez fait rire, peut-être ne devrais-je pas ? Il est tendre et si beau votre poème.

    Aimé par 1 personne

  2. Entre tant et tant, bien peu, c’est si apparemment vrai qu’il faut pas s’arrêter au premier ras l’bol pour comprendre. La vérité ne saute pas souvent aux yeux, alors il faut gratter.
    Merci Didier.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.