Amour latitude


Amour latitude

Des blancheurs d’écume laissées par les  mouvements horaires des lunes

restera un bleu craie aux ardoises d’une école de la vie

La mer voyage nos existences, du jour d’avant bien après l’au-delà de nous

Par tout ce qui nous sépare toi et moi

nous ne voulûmes

qu’ensemble librement faire un seul, pareils à la peau qui n’a

qu’une m’aime chair vive dans tous les pores à rides

du satellite Terre

Nos noms à particules auront porté le sang bleu d’une noble roture

Niala-Loisobleu – 23/04/16

DSCN1229