J’SUIS UN BEAU AH CON SCRUTEUR !


J’SUIS UN BEAU AH CON SCRUTEUR !

Cette maison nôtre qu’un végétal chlorophylle de senteurs étranges, tapisse l’aller-et-retour de mon train à travers un chant d’anémone sauvage. Sur des paroles battantes de pouls, au sang des veines, je vais étranger aux reflets des gorgones placées par les sectes démarchant, diseuses de bonne-aventure, ayant siège Boulevard du Crime. La paille de ton ventre nourrit ma litière de toutes escapades au-delà des interdits et fariboles recommandations d’ineptes du savoir-vivre. Il faudrait toujours faire le beau pour avoir un sucre, bah, j’ai de Quasimodo un air de profil qui me sied tout à fait.Un craint de beauté sur l’affaisse, du poil partout mieux que de la barbe de bio ce putain de vert-de-gris d’une centrale atomique consacrée à l’éclairage politique juste éteint ce qu’il faut pour tromper le possible électeur pris d’ébriété. J’veux pas plaire, j’veux pas m’vendre, j’veux que vivre comme l’enfant que l’amour oxygène, mon Bleu mettant ses suçons partout !

Niala-Loisobleu – 20/04/16

 

images (4)

BAL MUSETTE


BAL MUSETTE

Par la rue

d’un soir à musique

grimpent les marches d’un souvenir

Néons

la boule au plafond enseigne

Bouffées de rires

entre les nacres

l’accordéon expire ses seins

du décolleté

à la renverse

ça serre à reins que crever

de se retenir

au port de l’amour

sans embarquer

Niala-Loisobleu – 20/04/16

90b11089e950bc3e47f5a3b4616a90e2