9 réflexions sur “Palladium

  1. Oui ma Petite Marie d’un coeur qui déborde à se gâcher entre des mains saccageuses, contre le déploiement des paroles sans foi, il faut mettre de côté l’essence ciel pour ne pas en perdre la graine.

    Merci pour la clef ajoutée au trousse ô .

    Aimé par 1 personne

  2. Qui sait si le silence ne serait

    source inépuisable de la corne

    d’abondance que dans notre ignorance

    nous appelons la vie

    .

    Qui sait si le silence ne serait

    l’invisible tissu du Vivant reliant

    les hommes aux étoiles

    .

    Qui sait si le silence ne serait

    l’unique intimité sans fond de tout

    ce qui naît et meurt

    .

    Qui sait si le silence ne serait

    la racine et la floraison de toute

    langue

    Michel Camus

    Qui sait, oui qui sait Francis…

    Aimé par 1 personne

  3. L’homme des mots est un symbole brisé étranger à son Double-de-silence.

    Ses paroles : d’obscurs signaux à la rencontre de l’énigme qui les émet

    d’un côté et de l’autre côté les efface en silence
    Michel Camus

    Merci Sally, je tant brasse.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.