7 réflexions sur “Nuit d’Echines

  1. Nous étions sortis du placard et là, à perte de vue, la liberté de nos nudités dépolluait les vitrines des soldeurs de fringues…

    Merci ‘vy.

    J'aime

  2. Réminiscence de trappeur, la piste animale est levée, quelque part au loin des tambours indiens rappellent que l’instinct est sacré…

    Merci Fernan.

    J'aime

  3. L’élastique entre les dents, pour sauter comme ça dans l’absence de sa culotte faut pas manquer de toupet ! Mais gare au rase-motte la tendance un peu con …ouah le saut de l’amor !

    Merci Marie.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.