Ne pas être qu’un copié-collé en voilà une idée qu’elle est bonne


 

 

Ne pas être qu’un copié-collé en voilà une idée qu’elle est bonne !

D’une poussée bang, l’accommodement vient de tomber

toutes les feuilles noircies qui le couvraient

ont eu  maille à partir, v’là l’bon vent. R’euh grès éternels

Quand la tuile faîtière a chanté la première

la sébile de l’accordéon

était seule avec les lunettes noires de la chanson

au milieu d’attroupements d’hommes-sandwich

rassemblés pendant la pose. A paraître pro-chaînement

Lambdas non souhaités

C’est de l’amour à plaine main que j’essaime

pas un vide-greu nié

Ne pas être qu’un copié-collé en voilà une idée qu’elle est bonne

et m’aime

que vu que ça originale le moindre détail

je te ferais l’amour dans les autobus

en équilibre sur la plate-forme d’un machicoulis

la gargouille lyonnaise 69 fois et +

sur la brouette taille y landaise du berger qui échasse

les places st-marre aux pigeons

jamais les samedis soir

et seulement jours de paye

Té corser

contre un arbre en bois de vent-debout

jusqu’à c’que t’écume

la nuit comme le jour pêchée

encre mes mots-peints !

Niala-Loisobleu

3 Mars 2016

_yuriy_popov3

Une réflexion sur “Ne pas être qu’un copié-collé en voilà une idée qu’elle est bonne

Les commentaires sont fermés.