Elle se glisse comme la pensée vierge


Elle se glisse comme la pensée vierge

Viens avec moi. Le matin ne le saura jamais,
et dans la maison nulle lampe n’épiera ta beauté…
Ton parfum imprègne comme un printemps les oreillers :
le jour a mis tous mes rêves en pièces, –
tresses-en une couronne.

Rainer Maria Rilke

Tu n’es plus sous verre, le cadre s’est ouvert

je t’ai reconnue

en voyant entrer tes seins les premiers

J’ai faim de te commencer…

Niala-Loisobleu

1er Mars 2016

Berezovskaya 1_7926477_n

.

 

4 réflexions sur “Elle se glisse comme la pensée vierge

      • VERTICALE

        Ainsi tu m’apparais
        dans le drap blanc
        dessiné sur ta peau

        Sous le soleil
        ta bouche de grenade
        écarquille mes yeux

        Ta main cueille la terre
        au creux de l’arbre
        aux pierres

        Ici il est écrit
        Possible peut-être.

        Martine-Gabrielle Konorski,
        (« Nos heures » Une lumière s’accorde, Le Nouvel Athanor)

        J'aime

Les commentaires sont fermés.