APPARENTS DANS LE RIEN


APPARENTS DANS LE RIEN

Les yeux au creux des cheveux où ton cou se cache du vent

juste penser mourir la virgule de ces mots habillés

pour en allumer tout simplement d’autres nus

Les absences de simulations de carrière soulèvent le m’aime réel besoin

Ce qui dresse nos pierres l’une sur l’autre

en restant libre d’adoubement seigneurial

retrouve le souffle originel

quand la cathédrale faisait d’abord son tracé au sol

sans penser aux prolongements  a tirer de l’harmonium

Intercalons-nous – en parenthèses – dans les faits divers en boucle

Pour vivre-là

où l’amour ne fane pas

Sans revouloir mourir d’une érosion au quotidien

triste chaussure de vair attelée aux restes de la citrouille du carrosse imaginé.

N-L 25/01/16

breakout_from_golden_cage__part_2_by_lenika86-d5rco5w

 

 

Une réflexion sur “APPARENTS DANS LE RIEN

Les commentaires sont fermés.