REFLETS D’ESTRANS 19 / Le Grand A d’Amour mis à flot / Mise à Niveau de la Verticale / Encrage Grand A en Coeur


P1040667

REFLETS D’ESTRANS 19 / Le Grand A d’Amour mis à flot / Mise à Niveau de la Verticale / Encrage Grand A en Coeur

Le soleil de fin d’après-midi n’est plus que la caresse d’un regard

un regard libéré des chevaux de ronces

étirant son ombre au sein de la

Chambre des Noces

Les poils aux moiteurs sauvages

se font un autre luisant contre les senteurs de champignon

en déployant leur calotte humide que la nuit va coiffer de rosée

Passant la porte de l’écluse

le filet d’eau

va au devant du frisson blanc

de la robe de mariée

que le vent

remplit d’une charnelle existence

Les elfes ont tirés les instruments

hors de l’étui des kiosques à musique métropolitains

D’un coup de baguette magique

le Chef

a gommé la Cité

mains tenant

La Chambre des Noces

donne sur l’espace illimité

des cris

des soupirs

des râles

des frémissements

du claquement des draps

où les corps nus

n’en faisant plus qu’un

se déclament intérieurement

en une

M’AIME POESIE

sans rimes ni raisons

libre

de son unique désir de création
Loin du terme le chemin forestier conduit aux écuries
pour un parcours poétique à plusieurs voix…

Niala- Loisobleu

(Parcours Poétique 1 – Mosnac – 13 Septembre 2014)

——————

 

REFLETS D’ESTRANS 19
2015
NIALA
Acrylique et Collage s/toile 80×80

Adresse de mon site officiel : http://www.niala-galeries.com/

 

7 réflexions sur “REFLETS D’ESTRANS 19 / Le Grand A d’Amour mis à flot / Mise à Niveau de la Verticale / Encrage Grand A en Coeur

  1. Des illusions que sèment les amours bâtardes le seul chant qui refuse de devenir stérile c’est l’espoir, et j’en porte en toutes saisons.

    Merci Francis.

    J'aime

  2. Je garde mes accostages d’un flot à l’autre, route de mes épices, de ma soie, toujours pavillon bleu. Sans pareil, perpétuelle découverte au hublot des toiles.

    Merci Madame lit.

    J'aime

  3. Toujours cet érotisme à fleurets mouchetés, cette sexualité à draps rabattus, ces mots à bouche que veux-tu. Je suis à la fois chez vous dans les mots mais aussi dans les tableaux et l’image des mariés de Chagall s’impose. On s’envole vers les nuages, bleus, of course !

    Aimé par 1 personne

    • Le fleuret moucheté, c’est un peu sortir coup vers, comme je fais pas de croix sur ma crosse je, des gaines, me prend la jarre telle pour que l’an fore bio transporte aux essences ciel sans que la couleur passe dans la vie trime….merci Anne.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.