Au réveil de la nuit de Noël, que sort-il du trou si ce naît le lapin blanc que m’a posé Alice


1312480-Lewis_Carroll_Alice_au_pays_des_merveilles

Gueule de bois, la forêt remonte son cache-né de peur d’attraper froid. Les musettes ont repliées les accordéons, rue de Lappe, le Balajo se retrouve la tête dans l’cul, nuit de chine, sur la place du marché de Noël, les papiers gras tourbillonnent une dernière fois dans le vomis des confettis, odeurs de frite froide, la crèche des forains remballe.A l’ânée prochaine, adieu veaux poules et cochons en peint des pisses. On démonte les étals. Où est passé mon bicarbonate grommelle un sac à putes transporté en bas-débit dans le caniveau d’une orgie de richesses électriques ayant posé le bon peuple en mortes-eaux. Bien au large d’un lapin .Les rois mages se sont enlisés dans la galette d’un trafic de drogue, depuis l’temps qu’ça durait la sécurité avait grand besoin des attentats du 13 Novembre, pour ce refaire un Paris sur les présidentielles. Dieu a tranché, il va baiser ses apôtres. Le sceptre de la Rose battra désormais pavillon de la Marine.Mille sabords, le drapeau moire dans le marécage. du parle ment. Sécurité oblige, c’est tout ce qui reste à mettre au bestiaire de la mare des larmes. Les rats de l’ô paiera Valls-Taubira, veulent encore du gruyère.Aimante comme un chien, la cinquième vous promet une année riche en tours de magie en boucle, représentations gratuites sous le grand chapiteau de la divine comédie… Aïe Marilou on va rejoindre dans l’trou l’homme à la tête de chou…

 

Niala-Loisobleu

25 Décembre 2015

 

https://www.youtube.com/watch?v=NJ7P8JWd5fc