GILLES D’UN CHÊNE


 

gilles_vigneault

GILLES D’UN CHÊNE

Plus rare qu’un jardin des plantes

c’jardinier là

m’fait la bonne soupe

Ses yeux me chantent les pattes de l’alphabet

comme la pluche qui retient la vie t’à mine

j’aime le rugueux du coeur

au poil

d’art t’y show

Pas la douceur du sirop

de la main qui flagorne dans l’dos

A faire  qu’mentir l’art de l’humain

Dédicace à Gilles Vigneault

Niala-Loisobleu

14 Décembre 2015

4 réflexions sur “GILLES D’UN CHÊNE

  1. Voilà un acte de bonheur simple, pas grand chose dans un univers qui fait d’un rien, un fleuve, une pyramide, une cathédrale, dans un art monumental bidon non fondé sur l’âme. Beau comme un chemin roman semé d’étapes où la coquille St-Jacques a un fabuleux corail, moi le mécréant je trouve que le sacré de gars comme le Gilles, ça donne la foi parce que c’est racé par le sang de l’humanité.

    Bonne soirée Madame lit, je suis content.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.