MOINEAU


9 - 1

MOINEAU

Un peu plus de froid cherche avec effroi

sautera-t-il ou ne sautera-t-il pas ?

Les hommes

qui leur a mis cette idée en tête

si ce n’est eux mêmes

ils sont si petits du dedans

pourquoi portent-ils toujours des habits trop grands ?

Moineau

ton gros coeur rebondit ton petit ventre

qu’on l’entend battre sous les feuilles mortes

plus fort qu’une douzaine d’eux

Moineau

dis-moi le penché de nos tempes

quand au sein elles cherchent à voir

rien d’autre que le sein des choses

le palpitant palpable

Moineau

t’es rien de ces artificielles promesses

comme les nichons prothèses

secs d’espoirs

Moineau

ta force frêle

m’envole à peindre

une histoire d’amour

où le noir pousse un jaune

en son coeur

Niala-Loisobleu

9 Décembre 2015

 

4 réflexions sur “MOINEAU

  1. L’innocence détruite que les hommes d’un quotidien sans queue ni tête affichent, le moineau en garde tout l’intact, sa fragilité lui laissant une appréciation saine de la vie qui ne fait que l’émerveiller, bien que si, son coeur bat si fort, c’est aussi parce qu’il sait avoir peur
    Merci Francis.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.