NOIR ET BLANC


21011961_201306111812387.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

NOIR ET BLANC

Balancé d’un nord au sud décalés, voici un bruit d’aile émoi parti dans les allées du vent. Je siffle, par la cheminée. Monte un parfum d’andouille. Les moules du quotidien monopolisent le passage du soleil, pan-pan la crémaillère. En vie d’être frites ?
Sacré bataclan, ça pue le pain des pisses.
Le Boulevard du Crime, ça m’étonnerait que ça parle encore à quelqu’un, sauf s’il reste un ciné fil dans le nécessaire à couture. Peu importe, Les Enfants du Paradis vont devoir se protéger grave, si da.
Bah, n’aimant pas les cages pour ma part je mettrai que du Barrault à la fenêtre. Une manière sûre d’aller r’trouver d’beaux yeux.
Emmènes-moi ma Garance !
Niala-Loisobleu
21 Novembre 2015

 

 

4 réflexions sur “NOIR ET BLANC

Les commentaires sont fermés.