NOIR ET BLANC


21011961_201306111812387.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

NOIR ET BLANC

Balancé d’un nord au sud décalés, voici un bruit d’aile émoi parti dans les allées du vent. Je siffle, par la cheminée. Monte un parfum d’andouille. Les moules du quotidien monopolisent le passage du soleil, pan-pan la crémaillère. En vie d’être frites ?
Sacré bataclan, ça pue le pain des pisses.
Le Boulevard du Crime, ça m’étonnerait que ça parle encore à quelqu’un, sauf s’il reste un ciné fil dans le nécessaire à couture. Peu importe, Les Enfants du Paradis vont devoir se protéger grave, si da.
Bah, n’aimant pas les cages pour ma part je mettrai que du Barrault à la fenêtre. Une manière sûre d’aller r’trouver d’beaux yeux.
Emmènes-moi ma Garance !
Niala-Loisobleu
21 Novembre 2015

 

 

«Tout est feint !»: le pape sombre à l’approche des festivités de


Le pape François a estimé que dans un monde ayant partout choisi « la guerre et la haine », les lumières et festivités de Noël allaient sonner faux, dans un sermon particulièrement sombre jeudi lors de sa messe matinale.

Le Pape François lors d'une visite à l'Eglise évangélique luthérienne de Rome, le 15 novembre 2015
Le Pape François lors d’une visite à l’Eglise évangélique luthérienne de Rome, le 15 novembre 2015 – VINCENZO PINTO AFP

© 2015 AFP

Le pape François a estimé que dans un monde ayant partout choisi «la guerre et la haine», les lumières et festivités de Noël allaient sonner faux, dans un sermon particulièrement sombre jeudi lors de sa messe matinale.

«Nous approchons de Noël: il va y avoir des lumières, des fêtes, des arbres illuminés et aussi des crèches… Tout est feint ! Le monde continue à faire la guerre, à faire les guerres. Le monde n’a pas pris la voie de la paix», a déclaré le pape, alors qu’un immense sapin a été installé jeudi sur la place Saint-Pierre en prévision de Noël.

«Partout il y a la guerre, aujourd’hui il y a la haine (…) Et qu’est-ce qui reste ? Des ruines, des milliers d’enfants sans éducation, tant d’innocents morts, tant ! Et tant d’argent dans les poches des trafiquants d’armes», a-t-il insisté en lançant un «Maudits !» aux fabricants d’armes.

«Une guerre peut se justifier, entre guillemets, par tant et tant de raisons. Mais quand le monde entier, comme aujourd’hui, est en guerre — c’est une guerre mondiale, par morceaux, ici, et là, et là, partout –, il n’y a pas de justification. Et Dieu pleure», a ajouté le pape.

«Cela nous fera du bien à nous aussi de demander la grâce de pleurer, pour ce monde qui ne reconnaît pas la voie de la paix. Qui vit pour faire la guerre, avec le cynisme de dire qu’il ne la fait pas», a-t-il dénoncé.

A l’approche du Jubilé de la miséricorde, le pontife argentin a prié pour que «le monde retrouve la capacité de pleurer pour ses crimes».

 

Décidément moi le fou, je ne me surprends plus de partager, en tant que mécréant, l’opinion du pape. Ce monde marche totalement sur la tête…

Niala-Loisobleu

21 Novembre 2011

 

S’ÎLE VOUS PLAIT


Gustav Klimt, Beethovenfries (Detail): Die feindlichen Gewalten
Gustav Klimt, Beethovenfries (Detail)

S’île vous plait

vous

qui de vos ficelles

inventez le dieu de la guerre

à partir

d’un mensonge d’amour

laissez à mes cris

la tessiture

du jouir de la vie

ce colorato

d’amour que seuls les chants

ensemencent

à construire l’étreinte des villages blancs

accrochés à la hanche des guitares

sans crimes contre l’humanité

sans bombes

sans ignominie

sans tortures morales ou physiques

dans l’ignorance du génocide

avec juste assez d’ô r’ors

pour que le soleil illumine en frise

la marelle des enfants

dans la ronde universelle de la longue traversée

d’Amour et de Paix

des quatre saisons du

Jardin Extraordinaire

Niala-Loisobleu
21 Novembre 2015

gustav-klimt-arbre-de-vie