QUAND JE PEINS JAUNE C’EST BLEU


Georgi Matevosjan [Георгий Матевосян] 1948 - Armenian painter - Tutt'Art@ (5)

QUAND JE PEINS JAUNE C’EST BLEU

Eu égard à ces chapelles que seules la mousse suit assidument au milieu de l’abandon des moutons. Pierre sarcophage d’un autre idéal, contre laquelle pissent les animaux sauvages pour garder un atome du jour créatif. Je n’entends jamais la mer gémir au bas d’un suaire décloué. La douleur, ai-je appris aux étals de pyjamas à rayures, se cache du bruit des pleureuses. Parce qu’elle est à vif de tout l’intérieur, que c’en est un abattoir pire.

D’aucuns s’entretiennent aux maux sans grammaire. Dis-moi, sais-tu qu’au coeur de la brique le rose est absent ? Il ne se trouve qu’à l’extérieur. Demande à Nougaro, lui qui était de la ville rose, comme la brique, avait le feu dedans

Et je peins….

Qu’on dirait du Chagall

sans dire que c’est du vain sang

quelque chose d’un guère des étoiles

qui hurlent

« Laissez-moi mon rêve d’amour, j’en garde la couleur !… »

Nous avons nos pailles, pas dans l’oeil, sur nos chaises.Des chaumes parcourues pieds nus, les égratignures ont fait naître le bleu-orange, qu’on ne trouve qu’aux seuils des maisons jaunes. Elles ont le front dans les toiles, quelque soit le quartier de lune. Comme mon nez lorsqu’il rencontre le décan de ton entrecuisses. J’en hurle du ventre. De Grasse, qu’on me laisse te bouffer, rien que d’y penser, me voilà dans un autre monde qui est fait d’amour.

J’ai peint cette odeur là ces jours-ci

Pâteuse elle est.

Une écume d’équinoxe qui remonte des abysses un accord d’iodes à tracer les courants chauds. Peindre en fermant les volets du bruit des méchancetés, genre t’as rien dans la tête, moche que juste une grosse…plus l’haleine du dogue collée au taf, dis-donc ce que la couleur a de rabattu.

J’ai horreur.

On dirait de la toile de supermarché…

Un vasistas au centre d’une soupente, bien que l’eau soit dans le couloir, ça vous donne en vie non ? J’ai rien à offrir qui trébuche en sonnant, j’suis loin d’une éternité, plutôt chien, aussi en m’offrant c’est loin de faire l’article que je partagerais volontiers.

Niala-Loisobleu

8 Octobre 2015

Georgi Matevosjan [Георгий Матевосян] 1948 - Armenian painter - Tutt'Art@ (4)