Ô VIVE


11262211_520371991443898_3949325632896545034_n

Ô VIVE

Quand je la vis, si haute

je tirais sur le bas de mes culottes courtes

en ralentissant le bruit de mes sabots

pour ne pas fêler les carreaux de mon tablier

J’aurais pas dit montagne

si son regard ne m’avait épinglé

à son col

Mais j’ai tout rentré dans la trousse

dans l’école

dans les classes

dans les livres

les plumes et les crayons

les couleurs

pour qu’elle m’apprenne par les bras

tout serré

par l’accorde

par l’aboi

qu’à nous terre nous s’aimons  autrement qu’à le dire à tort et de travers

Niala-Loisobleu

7 Août 2015

81fa0701b2d30c41d90dcb68ffdb7052

https://www.youtube.com/watch?v=QhJtaa-cCXg