DES GARS DE LA NARINE


By Alessandra Favetto VJYYYVES-7

DES GARS DE LA NARINE

C’est à peine si on a le temps de faire un instantané de la fraîcheur nocturne que le plomb diurne s’étale en débordant du creuset.

Clignant des yeux, je ne parviens pas davantage à faire bouger l’aloès qu’à voir couler du jus de figue dans cette barbarie.

Et pourtant l’âne, sans entêtement lui, tourne en perpétuel autour de l’axe de la noria. Mouillant d’espoir les craquelures de la terre exsangue.

Je compte les oiseaux blancs sur mes doigts.

Entre leurs vols des grands espaces de désert sombre trouent les zèles.

Ô il va me falloir faire le tri entre l’espèce et les sous.

Don Quichotte tiendra le temps nécessaire à me ventiler l’atmosphère.

L’atmosphère ….celle qu’à de beaux yeux que m’aime à lô tel du Nord,

Je me fais

comme Nino toujours le Sud.

Foutu redresseur de bretelle, est-ce qu’un jour tu t’arrêteras de remonter le métro n’homme politain ?

Là où je navigue je n’ai point besoin qu’on m’élargisse le canal.

Il y a suffisamment de présidents bons à rien,

qui vendent des bateaux pour les rembourser avec notre argent,

en se vautrant à inaugurer des largesses

qui me font Suez….

Niala-Loisobleu

6 Août 2015

4226265623_b4a126dcb0_o

https://www.youtube.com/watch?v=Nv34G5b-ty8&feature=em-subs_digest-vrecs