DROITS D’ESTRANS


P1030265

DROITS D’ESTRANS

Derrière les mèches où tes yeux nagent, un peu de brise ondule tes lèvres. Les saules pleurent, pas loin un cygne glisse pendant que sur tes seins émergés, une grenouille grimpe à l’échelle.
Jaune et safran le sel léchouille les berges du marais sous l’oeil complice des goélands – petits cônes plantés sur la lame d’un couteau pointant le nez hors du sable – à travers les étiers se construit l’à venir.
Des oiseaux blancs piqués sur des échasses montrent de leurs longs becs. le coin d’iris où ton crin de cheval brosse le paysage en touches à la Seurat.
J’ai laissé l’empreinte de mon haleine au trou d’eau qui marécage sous le dandinement des palmes.
De ce lieu où des cotons tissent, j’entends les bottes de pailles tresser des chaises, dans un recoin d’ombre où les tomettes courront au feu comme des sorcières dans un ballet surréaliste.
Aréole au sein des sablières, terre ocre veinée vert, une argile s’apprête à tuiler de rondeurs les toits presque plats posés sur les pierres des bergeries.
Ton front fait mezzanine
mes lèvres y montent par l’échelle de meunier de ton appendice nasal, poser du linge retiré des lavandes ; par le sentier grimpant entre tes joues je n’ai rien à gratter pour gagner tes soupentes
Pourquoi irai-je autre part quant le sillon de tes seins s’appronfondit pour que j’y verse l’encre de mes doigts
Tu dis
j’écoute
je réponds
laisse en corps tes doigts
comme tu vibres
sur tes gonds
allons
d’une cuisse à l’autre chanter le filet du ru
j’y ferai un moulin d’écorce et de sureau pour tendre des feuilles de rhubarbe, sucre d’une succulente amertume pareille à celle de la groseille à maquereau que je fais éclater de mes dents à la fente de ta porte secrète. J’en sortirai avec un caillou poli à l’absurdité dans laquelle je me vautre, heureux comme l’imbécile écarté des fausses-promesses d’un monde en dérive où il est qu’un salut. Diable ça s’écrit de la m’aime orthographe qu’adieu. Je n’oublie pas que tu m’aimes puisque nous ne sommes plus d’ici désormais.

Niala-Loisobleu
15 Juillet 2015

354963

https://www.youtube.com/watch?v=3zRvGBxSMvM