SEL QUE J’AIME


021

SEL QUE J’AIME

Au bord d’un brin de ciel

la fleur de sel d’un chenal

balance sa coque de tribord à babord

Elles tournent

elles piquent

ils roucoulent

rament

les blanches aux ailes empannées de bleu-noir

et les gris au col bleu

sous l’oeil glissant des bons cygnes

que rien d’un horizon reculé ne bloque aux estocs du quotidien

A  la trouée des feuilles

le vélo laisse les bains de soleil se déblanchir

il a rendez-vous au bois de chênes verts de la garenne

La cabane a construit des années d’enfances réussies

cousues de rires et hâlées de désir de vivre

Aux pierres le tant s’est gravé

il se dresse de tours en clochers

la peau tannée des cathédrales

humble comme les chapelles

Chapiteaux et tympans romans

prennent le chemin

que la coquille

garde en étape

Sel que j’aime est là…

Niala-Loisobleu

9 Juin 2015

008