D’ÎLE EN AILE


2-v40-t2-1891-2_v1

D’ÎLE EN AILE

Juste un cri étouffé

elle avait avalé le fruit de l’horizon

en m’aime temps que ses seins tombaient de la nuit

On vit la musique ruisselante

se lever du banc de poissons

où elle était assise

rose d’attente

tantôt frémissante au bout du souffle

tantôt en prises d’air émergentes

jamais lasse à se laisser avaler par le fond

Un jour dont je me souviendrai du visage

inclina sa tête

Des fruits roulèrent à la rame

de la forêt aquatique de ses long cheveux…

Niala-Loisobleu

6 Juin 2015

Catherine Alexandre (10)