LE JOUR VIENDRA


 art_conceptual_photo_terasaki_1

LE JOUR VIENDRA

Allonger le jour à toucher les soirs en matins avenir

Sur la pointe des pendules découdre les aiguilles

pour qu’entre deux quarts à demi nu

tout reste lin comme l’autre dans la trame du tissu

Ne marcher qu’à l’intérieur des yeux pour aller au coeur de l’âme

Ricocher au premier écho sans sortir de la vibration

Deux mains aujourd’hui c’est l’espoir
Là où le gué d’un galet traverse

le courant continue

sans couper la jeunesse du calendrier des ans

J’ai les doigts d’une peinture fraîche

aux écailles de pensées qui nagent…

Niala-Loisobleu

11 Mars 2015

1119