LES CHOSES (Extrait)


banner3

Les choses (Extrait)

Ma fenêtre ouverte au vent
Mes objets n’ont pas bougé… aucune paupière ne s’est ouverte
Personne ne m’a tiré par mon vêtement
Ni appelé par mon prénom
Comme autrefois
Malheur à la maison où les objets sont à la fois 
gardiens et prisonniers
quand te reverrai-je printemps tué au fond de la vallée
l’eau douce et rouge quand coulera-t-elle dans les ruisseaux 
quand le soleil aura-t-il un nom.. un sens… une adresse ?
un bruit qui remplit le vide du ciel
branche parmi les branches…!!
                     
les choses sont mortes
les dessins sur les murs
la chaise du poète… le soleil de cire
l’encre du sens dans l’encrier
………………………………………………………………………………………
et nous autres agités nous tournons
pareils à une mer enragée
dans de la lumière folle
joyeuse ensorcelée
à nos mains accroché le fil de l’amertume… la patience du lin
nous tournions
La danse terminée
Nous étions dans des linceuls

Abderrahaman al-Abnoudi

 137228