AUTRE JOUR A VIVRE


787173

 

AUTRE JOUR A VIVRE

 

« Le poète doit être celui qui rappelle aux hommes l’Idée éternelle de la beauté dissimulée sous les formes transitoires de la vie imparfaite ».

 Guillaume Apollinaire

 

L »horizon regarde le temps arrêté

voici l’entre deux

où les valises bouclées

frisent en longues mèches les chemins parcourus

 

Suspendus à la conversation de gestes

mes bras remuent

ça ne fait pas une semaine

alors qu’en temps réel voilà un poids séculaire

qui leste

et amarre

 

Demain quoi sera-ce ?

 

Ils ont déjà armé leur doigt

sur la gâchette d’une intention épouvantable

 

Oui la mer garde son sel en dépit des péris

son goût à ailes

étant d’aller au moulin à ô

mettre au pain et au soufre

la fraîcheur renouvelée de la source

 

S’isoler dans l’idée reçue

transmise en vue du seul prochain malheur

et prétendre avoir guéri du sens destructeur

c’est non seulement se mentir

c’est trahir l’arbre porteur

la pierre élévatrice

l’enfant-oiseau

la couleur des choses dans leur pigment naturel

au mépris des assurances données

 

D’un bleu qui n’étale rien à vendre

j’suis qu’un poète ordinaire à pas fréquenter

 

Niala-Loisobleu

17 Février 2015

386774