L’ECHAPPEE BELLE..


chambre-dhôtes-de-charme

L’ECHAPPEE BELLE..

Un matin hors du temps
De toutes les saisons d’hommes à tout faire
Il mit son destrier blanc sur la voie de Ferré
Un cheval sans vapeur mais tout empanaché de blancs à remplir
Comme une crinière hydrophile à ouater le ciel
Pas d’épée de croisé ni de croix de Templier
Juste les mains en plume et la guitare en bandoulière
Il chemina vers la croisade de l’amour courtois
Par les chemins traversiers de la verte poésie
Unis aux plumes des mots oiseaux
Toutes couleurs arborées comme un signe de ralliement
Les villages faisaient maisons d’hôtes pour leurs amours
Sans étoiles au Michelin
Mais des constellations au ciel du lit
La bonne aventure des gitanes semant ses petits cailloux sans erreurs indicatives
Qui flottaient quand les marées tirées par la lune remontaient à l’orée des forêts
Chemin d’amour complices des arbres
Alliés des plaines où le cheval en horde retrouvait les parfums du sauvage
Chaque jour les approchaient dans le secret d’un indéfinissable amour
Fragile comme la finesse de la peau de leurs creux
Solide comme la pression de leurs bouches au sein de leurs poitrines
Maisons ouvertes de fenêtres sans volets
Escaliers pour les altitudes entre sol et portée
Les mousses pour les joues aux bivouacs des étapes
Les parfums du vent pour nourriture
L’encrier de l’autre pour la plume de soi-même
Voyage de l’âme à l’âme
En funambules entre deux rives
Vers la lumière
Echappée belle
Non rescapée d’elle m’aime
Ferme à la barre pas ras l’aile
Et si on
Et ci à
Et merde
Allons
Qui en dehors de mésange et nous
Hein qui
Tu veux m’le dire
Pourrait la traverser c’te putain de vie ?

Niala-Loisobleu
30 Décembre 2014

la-chambre-amaury-le-roux-1024x768