ECHOUAGE


184645

 

 

ECHOUAGE

 

En cernes

ras la moustache

les zygomatiques

coulent la fête de la bièle

au point que les accordéons

s’prennent dans le morne tapi sous les lents pions

 

Te  souviens-tu, hier encore le vertige nous tenait droits l’un dans l’autre

 

Les tours bilions du mot rose

quand ils se prennent aux jalousies

fracassent le soleil

aux lames de l’amer

 

Dans les volées closes, le je nous de clair s’assombrit

 

De la marée les nausées en marées basses

t’attrapent en gerbes d’écume

Il fait si froid de n’être qu’avec de fausses idées dans la tête

qu’on moure au bout du corps mort

d’une encre sèche

 

La bouée attend un loft pour tirer son bord…

 

Loisobleu

23 Août 2014