P1010226

 

AUX BAINS

 

A plein vent,

d’eau chargée sans les sables, que sa langue elle joue toujours avec la mienne

Bruits dedans

De bottes mouillées

Ô parfum que les palisses lâchent des dunes

Du ventre de ses seins

Rond-de-bosse fessier

Par tout je finis par me planter

Pris dans les cheveux je la déboutonne d’abord d’un doigt un par un tous les autres

Comme l’iode monte en criée je m’accroche à l’aqueux de cheval elle a un bel animal

Croupons à dada que le solen n’attendra pas le grain de sel pour décalotter la tête

Chichis sucette à l’anis

Chichis sucette à l’anis

D’un saut la pelle ne prend pas de râteau le chat tôt ronronne jusqu’au derrière les cabines

Les derniers pins parasols replient le jour

 

Loisobleu

9 Août 2014