CHOIX MATINAL


Lucas-Cranach-le-JeuneLucretiadétail-1

 

CHOIX MATINAL

A toutes sortes de départs

laissés aux patères du porte-manteau

je prend le trou saut de sa clef des chants

 

J’échange mes semelles

contre un va-nu-pieds

 

Ne les laissez qu’au vent marin

puisqu’en dehors des étiers

je ne désire aucun autre chemin

pour

venir aux carreaux de ses yeux salines

 

Un vol de goélands

l’habille d’une gaze bleu-blanc

sans rien enclore de sa nudité

 

Ses seins lourds

balisent

l’entrée du chenal

 

Je sens une patience incomparable

s’exprimer par balancements

contre l’épieu d’accostage

où ils se frottent en attendant la remontée

du flux qui les dilatera

 

Assis dos au bois vermoulu d’un bois flotté

Je la sens

vaporeuse

tellement son odeur de femme

m’enchante la vue

 

Tombé de ses cheveux

un varech

piqué à sa touffe épaisse

palpite d’écume mouvante

 

Allez

moi je reste

en ailes

face à face

Loisobleu

8 Août 2014