CARTE POSTALE DE MES ÊTRES CHAIR


227379_162466973817434_5687130_n

CARTE POSTALE DE MES ÊTRES CHAIRS

Mardi

Bien Cher Nicolas,
Le jour est ici presque comme la nuit
du Parc des Princes, mais le sol et le ciel sont
peu animés !
Je suis dans un drôle d’état.
J’aperçois quelquefois la folie à l’horizon
comme la cime rompue du mont Ventoux.
Ce n’est pas désagréable du tout, mais il faut
y aller…
Là le vent ne vous pousse pas !
Toute ma pensée affectueuse

R. C.

Paris, 26 avril 1952

Très cher René,
Je fais pour toi des petits paysages
des environs de Paris pour t’apporter un peu
de mes ciels d’ici et calmer mon inquiétude
à ton sujet ; ce n’est pas que je croie que cela
puisse t’être efficace, mais cela me rassure
un peu en pensant à toi, des couleurs plein
les mains, à ciel ouvert.
De tout coeur.

Nicolas

Ces deux lettres sont extraites de la Correspondance René Char/ Nicolas de Staël.

 

En corps et tous jours rien que silence

Loisobleu

2Août 2014

Stael_Char